fondation d'entreprise

Tout accomplissement commence par la décision d’essayer

22è édition des prix de la Fondation ManpowerGroup / HEC Paris

Le 20 novembre prochain, la Fondation ManpowerGroup remettra son prix littéraire. Un Prix inauguré il y a déjà vingt-deux ans, et co-organisé depuis 2008 avec HEC Paris.

Cette année, le jury sera composé de :

  • > Geneviève Ferone-Creuzet, Présidente de Casabee et Associée de Prophil.
  • > Philippe Oster Directeur Communication HEC Paris.
  • > Isabelle Bascou-Debleme, Secrétaire générale de Voyages SNCF.
  • > Pascal Morand, Président Exécutif de la Fédération Française de la Haute-Couture et de la mode.
  • > Jacques Perrin Economiste et Senior Advisor Education auprès d’Apax Partners.

  • Découvrez la sélection du jury
    Corporate hacking, ubérisation, guerre digitale ou encore blockchain… La sélection des six ouvrages retenus cette année par le jury est indéniablement ancrée dans les thématiques contemporaines. Entre humains augmentés et machines plus intelligentes que l’homme, ces œuvres exigeantes constituent une fenêtre ouverte sur les débats d’aujourd’hui et les grands enjeux de demain.


    Makestorming

    le guide du corporate hacking

    Marie-Noéline Viguié et Stéphanie Bacquere DIATEINO, mai 2016, 197 pages

    Selon elles, chacun, peut apporter sa patte à l’édifice au quotidien, pour retrouver plaisir de travailler et efficacité. Hacker, c’est casser les systèmes bloqués et fermés, mettre en place des pratiques collaboratives efficaces pour plus d’autonomie, de sens et de responsabilité collective, afin de réveiller les entreprises avec la volonté de “faire”. Un ouvrage bien packagé, utile, simple et dans l’air du temps. Le tout agrémenté d’exemples inspirants avec des outils et conseils concrets.

    Marie-Noéline Viguié et Stéphanie Bacquere toutes deux expertes du numérique et "pionnières" du mouvement du Corporate Acking, ont fondé leur société de conseil nod-A en 2009.

    La révolution transhumaniste

    Luc Ferry PLON, avril 2016, 275 pages

    Comment la technomédecine et l’uberisation du monde vont bouleverser nos vies.
    "Ne croyez surtout pas qu'il s'agisse de science-fiction : 18 avril 2015, une équipe de généticiens chinois entreprenait d'"améliorer" le génome de quatre-vingt-trois embryons humains. Jusqu'où ira-t-on dans cette voie ? Sera-t-il possible un jour (bientôt ? déjà ?) d'"augmenter" à volonté tel ou tel trait de caractère de ses enfants, d'éradiquer dans l'embryon les maladies génétiques, voire d'enrayer la vieillesse et la mort en façonnant une nouvelle espèce d'humains "augmentés" ? Nous n'en sommes pas (tout à fait) là, mais de nombreux centres de recherche "transhumanistes" y travaillent partout dans le monde, avec des financements colossaux en provenance de géants du Web tel Google. Les progrès des technosciences sont d'une rapidité inimaginable, ils échappent encore à toute régulation. En parallèle, cette "infrastructure du monde" qu'est le Web a permis l'apparition d'une économie dite "collaborative", celle que symbolisent des applications comme Uber, Airbnb ou BlaBlaCar. Selon l'idéologue Jeremy Rifkin, elles annoncent la fin du capitalisme au profit d'un monde de gratuité et de souci de l'autre. N'est-ce pas, tout à l'inverse, vers un hyperlibéralisme, vénal et dérégulateur, que nous nous dirigeons ? Certaines perspectives ouvertes par les innovations technoscientifiques sont enthousiasmantes, d'autres effrayantes. Ce livre cherche d'abord à les faire comprendre, et à réhabiliter l'idéal philosophique de la régulation, une notion désormais vitale, tant du côté de la médecine que de l'économie.

    Luc Ferry, philosophe, ancien ministre, est l'auteur de nombreux ouvrages traduits dans une quarantaine de langue.

    Blockchain

    Laurent Leloup EYROLLES, février 2017, 223 pages

    La deuxième révolution numérique, l'ubérisation ultime, la machine à confiance, les promesses de la révolution blockchain, (les transactions instantanées à des coûts minimes, sans organe central de contrôle). Un système décentralisé et partagé avec cryptage asymétrique, clefs publiques pour chiffrer et clefs privées pour déchiffrer. C'est la révolution de la sécurité par la confiance. Le bitcoin, protocole informatique et unité de comptes et les autres crypto monnaies, monnaies numériques qui vont se substituer aux banques. En attendant les premiers cas d'usage qui ne manqueront pas de se multiplier quand les nouveaux acteurs auront développé des applications et logiciels (la fintech), afin de réduire les risques, les infrastructures et les coûts de traitement de l'information en open source. Les applications sont multiples (finance, assurance, gestion publique, impôts, vote, cadastre, identité digitale), e-commerce et logistique, traçabilité, propriété intellectuelle, transactions immobilières, authentification des diplômes et de l'origine de la propriété (contrefaçons), santé. Des problèmes multiples à résoudre, la valeur du bitcoin, la consommation d'énergie du projet, l'open source, la vérification permanente de la conformité (les "mineurs" alimentent la mise à jour de la base de données en puissance de calcul). Comment déjouer les tentatives criminelles avec les apports de l'intelligence artificielle ? Beaucoup de projets en construction, grande complexité du problème et des difficultés à traiter, juridiques, fiscales, financières pour préparer l'avenir. Comment se préparer ? Laurent Leloup décrypte de façon très pédagogique le fonctionnement d'une blockchain, les expériences en cours, les perspectives. Surtout, il pointe les questions à se poser et aide à diagnostiquer les opportunités liées à la blockchain dans chaque secteur.

    Laurent Leloup a fondé en 2006 Finyear Group, qui publie les quotidiens Finyear & Blockchain Daily News et produit de nombreux événements. En 2076, il a cofondé Blockness, une startup centrée blockchain, France Blocktech, l'association de l'écosystème blockchain français, et Blockchain Valley (campus, centre de formation, incubateur).

    Innover à l’envers

    Christophe Midler, Bernard Jullien, Yannick Lung UNOD, février 2017, 213 pages

    Christophe Midler est directeur de recherche CNRS au Centre de Recherche en Gestion et professeur responsable de la chaire Management de l’Innovation à l’Ecole polytechnique. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur ce thème et, notamment, L’Auto qui n’existait pas (Dunod, 2004), Réenchanter l’industrie par l’innovation (Dunod, 2012)
    Bernard Jullien est maître de conférences à l’Université de Bordeaux, spécialisé en économie industrielle. Depuis 2006, il est directeur du GERPISA, réseau international de recherche en sciences sociales dédié à l’industrie automobile basé à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan.
    Yannick Lung est professeur de sciences économiques à l’Université de Bordeaux. Il a animé plusieurs projets scientifiques internationaux sur les mutations de l’industrie automobile. Il a publié avec Bernard Jullien Industrie automobile : la croisée des chemins (La Documentation française, 2011).

    Une analyse du remarquable projet Kwid dans l'alliance Renault - Nissan en Inde. Un récit fascinant, retraçant le succès remarquable de Renault après l'expérience réussie de l'ingénierie Logan et l'échec de la Nano de Tata. Trois grandes raisons, la qualité du patron, Gérard Detourbet, la combinaison de l'impératif de frugalité et des exigences d'un produit moderne robuste, performant et de qualité, voire esthétique. Le parti pris permanent de l'innovation contre les vérités admises. Au final, un avantage compétitif, significatif de l'alliance Renault – Nissan pour les pays émergents. Une condition majeure, la nécessité pour les CEO de disposer du temps long nécessaire à un tel programme, afin de se désengager des contraintes des résultats à court terme. Ce livre est issu de trois missions successives en Inde réalisées par de grands spécialistes de l'automobile enseignants-chercheurs.

    L’art de la guerre digitale

    Caroline Faillet DUNOD, janvier 2017, 226 pages

    Caroline Faillet, entrepreneuse du Net alors qu'elle était encore sur les bancs d'HEC, dirige le cabinet Bolero qui conseille les entreprises sur leur stratégie digitale en décryptant les systèmes d'influence en ligne. Elle enseigne la stratégie digitale et l'influence à HEC et au Celsa. Experte des comportements sur Internet depuis 15 ans, elle donne régulièrement des conférences (HEC, IHEDN, EBG, forum Changer d'Ere...).

    Quelle stratégie de disruptions et d'influences pour renforcer les positions et gagner en performance ? Une méthode, des cas concrets et des recommandations pratiques.
    Comment éviter les erreurs et bien utiliser le big data avec une référence permanente à l'art de la guerre ? Le net est un remède et un poison. Comment doser ses actions ? Les ennemis ont des visages multiples. Les différents types de guerre, économique ou idéologique sont présentés et elles s'accompagnent de la prise de pouvoir du citoyen consommateur : du consommateur informé au consommateur augmenté en passant par le consommateur mobilisé. Le consommateur devient prescripteur média, producteur, fournisseur de données, financier, intermédiaire de service. Des exemples et des analyses intéressantes, ouvrage concret, complet et vaste. Un précieux manuel de survie à l'ère du digital selon Joël de Rosnay, auteur de la préface.

    La chute de l’empire humain

    Charles-Edouard Bouée GRASSET, mars 2017, 206 pages

    Des machines plus intelligentes que l’homme ? Une utopie que les auteurs de science-fiction et les scénaristes d’Hollywood ont imaginée… mais que les progrès technologiques sont en passe de réaliser. L'intelligence artificielle permet la multiplication des robots à la maison dans les entreprises, les collectivités publiques et l'armée. Jusqu'où ira leur autonomie et leur liberté de décision ? Quelle place pour les hommes dans un univers contrôlé par les robots ? L'intelligence artificielle est-elle après la bombe atomique, la deuxième arme absolue inventée par l'homme et capable de le détruire (risque de dévoiement ou d'autonomisation) ? L'intelligence humaine évolue de façon linéaire et l'intelligence artificielle de façon exponentielle. On est passé d'une intelligence étroite très spécialisée à une intelligence générale capable de gérer plusieurs problèmes à la fois, puis à une super intelligence qui pouvait saisir le monde dans sa globalité. Grâce aux progrès technologiques, aux investissements et au deep learning, l'auto apprentissage de la machine se développe. Ce livre est la mémoire d'un robot qui atteint la "singularité". L'homme complice qui accepte l'immortalité en découvre le piège. Il faut rejeter l'idée d'un monde parfait organisé autour de la défense des intérêts d'un seul groupe d'humains au détriment de tous les autres. La poursuite du progrès dans le désordre et la création est plus intéressante que la démarche logique et itérative des machines. Elle nous évite la fin de l'effort et ce qui pourrait être le cauchemar de l'immortalité. Mieux vaut le chaos et la jungle que le désert glacé des robots. Excellent livre, ne serait-ce que par l'histoire bien racontée de la création de l'intelligence artificielle.

    Charles-Edouard Bouée est Président-directeur général de Roland Berger, l'une des plus importantes sociétés mondiales de conseil stratégique. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages en anglais et en français.